Site Loader
macro photo insecte

Réussir des photos d’insectes en macro est le rêve de la plupart des photographes en herbe. C’est même devenu une étape presque indispensable pour pouvoir prétendre le titre de photographe. Mais il s’agit d’une opération délicate qui requiert de la patience, du perfectionnisme, de la persévérance et de la bonne technique. Par beau temps, ce ne sont certainement pas les modèles photo qui manquent dans votre jardin verdoyant. Munissez-vous de votre appareil photo et réalisez les clichés de vos rêves. Mais avant, découvrez ici comment faire de beaux gros plans en macro avec des insectes !

Apprendre à se rapprocher de l’insecte

macro photographie insectesÀ défaut d’un objectif macro, il suffit juste d’apprendre à vous rapprocher du sujet avec votre reflex. Même un appareil photo compact peut faire l’affaire si vous suivez bien les conseils qui suivent. Pensez à monter une bonnette sur l’objectif. Mais qu’est-ce qu’une bonnette, diriez-vous ? C’est une sorte de loupe qui vous permet de rester à une certaine distance par rapport à l’insecte et éviter ainsi de le faire fuir. Le seul souci est que la bonnette a tendance à réduire la qualité des photos en macro.

Pas de panique ! Il existe une seconde alternative : monter des anneaux entre votre appareil photo numérique et votre objectif. Puisque ce dernier est positionné plus loin de l’appareil photo, il est possible de procéder à une mise au point plus rapprochée. Vous pouvez aussi opter pour un filtre de gros plan si vous avez un objectif standard. Bien évidemment, un long objectif (90 à 180 mm) est l’idéal mais c’est onéreux. Si vous possédez un boîtier Canon EF, nous vous conseillons d’aller faire un petit tour sur notre sélection des meilleurs objectifs Canon, vous y trouverez 2 références idéales pour faire de la macro. Et pour ceux qui souhaitent un objectif Nikon pour faire de la macro nous avons également quelques sélections dans notre comparatif dédié.

Dans tous les cas, s’approcher de très près du sujet n’est jamais recommandé car il risque de fuir ou de s’envoler en un rien de temps. Il faut savoir rester le plus discret possible si vous voulez gagner du temps dans la prise d’une photo macro.

Choisir le bon moment pour faire une macro d’insecte

macro coccinelleEn macrophotographie, tout est question de timing et cela commence par le choix de l’heure à laquelle vous pensez prendre les photos. Puisqu’il est impossible de demander à votre modèle photo de coopérer et de rester tranquille durant le shooting, vous devez choisir un moment où il est naturellement calme. Il faut noter que la plupart des insectes ont le sang froid ou poïkilotherme. Ainsi, la température de leur corps et l’intensité de leur activité sont conditionnées par la température ambiante.

En clair, il faut faire la macro quand la température est en dessous de 20° C. Autrement, le sujet risque d’être extrêmement actif et sensible. Nous vous conseillons de réaliser la séance photo en macro dans la matinée, de préférence avant 9 heures. Les petites bêtes seront plus sages et la lumière naturelle sera douce. C’est la combinaison parfaite pour réussir de belles macros d’insectes. Si vous ne pouvez pas le faire de bon matin, attendez que le soleil se couche pour shooter.

Trouver une bonne stabilité

Lorsque vous faites une macro d’insecte, rien n’est plus frustrant que de pouvoir prendre la photo et constater ensuite que le rendu est flou. Afin d’éviter ce désagrément et obtenir une photo macro nette, il faut privilégier la stabilité. Il ne faut jamais oublier qu’en matière de photographique d’insectes (et de tout autres sujets d’ailleurs), la précision de la mise au point et le bon choix de l’endroit restent essentiels. En cela, l’utilisation d’un trépied et d’une télécommande est fortement conseillée.

Si pour une raison ou une autre, vous ne pouvez ou ne voulez pas utiliser un trépied et une télécommande, il est toujours possible de faire de belles photos en macro très nettes en vous servant de vos coudes comme point d’appui. Étant donné que vous serez plus près du sujet, évitez de respirer au moment du déclenchement pour ne pas le déranger. En outre, multipliez la vitesse d’obturation par 3 votre longueur focale pour avoir de jolis gros plans. Optez pour un cadrage plus large pour pouvoir garder une certaine distance avec l’insecte. Vous pourrez rogner la photo lors du traitement.

Au cas où vous ne le sauriez pas encore, le choix d’un mode de visée par l’écran ou Liveview permet d’améliorer la zone de netteté. Liveview est capable d’agrandir une portion d’image par 5 ou 10 selon les besoins. Mais la fonctionnalité risque d’être moins efficace si vous décidez de faire de la macro à main levée, sans trépied.

Faire attention à la composition

photo macro insecte menthe religieuseÀ force de se focaliser sur l’insecte, certains débutants en macrophotographie oublient que l’arrière-plan compte tout autant. Et puisque la majorité des insectes sont de couleur foncée, préférez un arrière-plan clair que vous pourrez flouter si vous voulez. D’ailleurs, le floutage est un excellent moyen de mettre en avant le sujet et axer le regard sur lui une fois la photo macro prise. Il faut aussi repérer un insecte isolé pour être sûr d’avoir un rendu impeccable.